Ils ont porté leur philosophie au cinéma

Ils ont porté leur philosophie au cinéma

Le sensei Miguel Feo et le vice-président Soufian Mahlouly (au fond), entourés de leurs élèves du jour âgés de 9 à 11 ans, pour un cours de ju-jitsu. Photo: Philippoz

Le club Zen Do Ryu a réalisé un moyen-métrage de fiction pour inculquer les valeurs cardinales de la pratique des arts martiaux. Il a été diffusé sur grand écran.

Passer des tatamis à la caméra n’est pas forcément instinctif, et c’est pourtant ce qu’ont fait les membres du Zen Do Ryu, club d’arts martiaux basé à Morges. L’idée est née dans le cerveau du sensei – le maître – du club, Miguel Feo, mais surtout de l’impossibilité de réaliser le traditionnel spectacle annuel de soutien de l’association, en raison de la pandémie. «Chaque année, on fait quelque chose d’encore plus grand que la précédente, sourit Soufian Mahlouly, ceinture noire de ju-jitsu, moniteur et vice-président du comité. Ça demande énormément de travail, mais on est toujours très fiers à la fin.» Pour celui qui est entrepreneur dans la vie de tous les jours, «ce genre de projet est tout aussi intéressant pour l’aventure que pour le résultat.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.