Huis clos refusé pour le procès du crime djihadiste de Morges – journaldemorges Huis clos refusé pour le procès du crime djihadiste de Morges
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Huis clos refusé pour le procès du crime djihadiste de Morges

Huis clos refusé pour le procès du crime djihadiste de Morges

Les hommages avaient été nombreux à Morges.

La défense du prévenu voulait des débats à guichets fermés, mais la cour estime qu’il n’y a aucune raison de faire une entorse au principe de la publicité. L’audience doit s’ouvrir le 12 décembre à Bellinzone.

L’affaire de l’homicide à caractère djihadiste perpétré à Morges sera bel et bien jugée en audience publique. Le Tribunal pénal fédéral a rejeté la demande de huis clos formulée par la défense. Celle-ci invoquait des risques sécuritaires pour tous les participants transformés en «cibles potentielles» ainsi que les réticences du prévenu à s’exprimer devant une assistance plus large. Dans sa décision, la cour estime que ces motifs ne suffisent guère pour déroger au principe de la publicité des débats. Aux dernières nouvelles, le procès de ce ressortissant turco-suisse, accusé d’assassinat et d’une série d’autres infractions en lien avec ses sympathies pour l’Etat islamique, doit s’ouvrir le 12 décembre et durer une semaine.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.