Écoliers à l’épreuve de la politique

Écoliers à l’épreuve de la politique

Les classes de Peggy Dubois et Etienne Maillat (deuxième et troisième depuis la droite) se sont investies dans un projet de sentier pédestre qui relierait Etoy et Aubonne. Photo: Bovy

Deux classes d’Aubonne ont lancé le projet de créer un sentier pédestre pour relier Etoy à leur collège. Une expérience formatrice qui leur a enseigné les différentes ficelles de la politique locale.

C’est un projet qui a déjà presque cinq ans. Un jour d’hiver enneigé, alors que le bus ne peut pas circuler dans le Vallon de La Vaux entre Etoy et Aubonne, Etienne Maillat, enseignant au collège du Chêne abandonne sa voiture et effectue le trajet à pied avec ses élèves. «C’était une expérience très sympa et je me suis dit que l’idée d’un chemin pédestre à cet endroit pourrait être intéressante et surtout donnerait l’occasion aux écoliers de réfléchir et réaliser quelque chose concret», se souvient-il.

Un exercice original «qui sort de l’organisation d’une journée à thème», selon le maître de classe. Les élèves présentent leur ébauche aux autorités qui lui réservent un bon accueil. «Un autre projet, le sentier au fil de l’Aubonne, ressemblait beaucoup à ce que nous proposions, explique Etienne Maillat. Dès lors, des synergies pouvaient être envisagées et nous avons pu aller de l’avant et même rencontrer des propriétaires fonciers pour discuter du tracé.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.