Dans les coulisses de l’infirmerie aux oiseaux

Dans les coulisses de l’infirmerie aux oiseaux

Émilie Bréthaut et la soigneuse Flavie Passaniti s'occupent d'une buse. Photo: Bovy

Depuis 1986, La Vaux-Lierre recueille des volatiles blessés. Ces derniers sont de plus en en plus nombreux d’année en année, au point de se retrouver à l’étroit.

Imaginez que vous vous baladez en forêt. Après quelques mètres, vous découvrez un petit oiseau en train de gesticuler, car il semble blessé.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.