Covid long, vers une meilleure compréhension

Covid long, vers une meilleure compréhension

Photo: KEYSTONE/Ennio Leanza

Plus long et plus handicapant que la phase aiguë d’une infection par le coronavirus, le Covid long inquiète les spécialistes. Point de la situation avec le Professeur Idris Guessous, médecin-chef du service de premier recours aux HUG (Hôpitaux universitaires de Genève).

Perte de l’odorat et du goût, difficultés respiratoires, fièvre, toux, maux de tête, etc., les symptômes d’une infection par le nouveau coronavirus sont désormais mieux connus. Cependant, lorsque ceux-ci persistent, le trouble est alors identifié comme Covid long.

Comme son nom l’indique, cette présentation clinique est une prolongation de la phase aiguë du Covid-19. Encore relativement peu connue, elle fait l’objet d’études dans différents hôpitaux universitaires de par le monde et en Suisse romande, à Genève notamment.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.