Bière, potentielle capitale de l’or bleu

Bière, potentielle capitale de l’or bleu

C’est au nord du village que les travaux de forage auront lieu. Photo: Pittet

La commune a découvert une véritable réserve d’eau sous son sol. Reste à connaître sa qualité et sa quantité. Un forage et des analyses sont prévus.

Tout a commencé en 2018 lorsque, sur une ferme proche du réservoir du Buat-au -Loup, tout au nord du village, un agriculteur a vu jaillir de l’eau du sol, suite à des travaux de géothermie. «Cet événement nous a mis la puce à l’oreille, raconte Daniel Pittet, municipal en charge. On a donc décidé d’approfondir la question en mandatant un bureau spécialisé dans l’optique d’établir une cartographie d’une zone aquifère.»

Fin 2020, les résultats sont très clairs: la commune dispose d’un gros potentiel hydrique en sous-sol. «C’est assez impressionnant de regarder cette carte, poursuit l’élu birolan. Sur pratiquement un kilomètre, nous pouvons constater comme un immense lac à un peu plus de 50 mètres sous le sol. Et nous ne connaissons pas encore la profondeur de cette zone, la sonde s’est arrêtée à 110 mètres, mais cela pourrait aller bien plus loin.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.