Rester à flot sans le soutien des lotos – journaldemorges Rester à flot sans le soutien des lotos

Rester à flot sans le soutien des lotos

Rester à flot sans le soutien des lotos

À Aubonne, la ferveur pour les lotos rapportait au total plus de 100 000 francs avant la pandémie, répartis entre les clubs. Photo: Dervey

Depuis deux ans, les célèbres rendez-vous où chacun espère pouvoir crier «carton!» sont reportés. Cette absence génère de sacrés trous dans les finances des clubs locaux.

Événements souvent incontournables dans l’année pour la population, les lotos sont en sursis depuis le début de la pandémie. Outre leur aspect convivial, ils sont aussi et surtout l’occasion pour les clubs de renflouer leurs caisses. Privés de ce gros coup de boost financier, les principaux intéressés s’en sortent tant bien que mal.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.