Visite au cœur de l’hôpital souterrain

Visite au cœur de l’hôpital souterrain

Ignacio Rodicio devant l’entrée du Centre opératoire protégé, construit en même temps que l’hôpital, dans les années 70.

Cet été, nous vous emmenons dans des lieux inédits, souvent méconnus aux quatre coins du district. Cette semaine, découverte du Centre opératoire protégé, construit à l’époque de la guerre froide.

Vous vous êtes sans doute tous déjà rendus au moins une fois à l’hôpital de Morges. Vraisemblablement en empruntant l’entrée principale, côté «nord» du bâtiment. Mais le lieu «caché» de la semaine se situe à l’opposé de cet accès. Il faut descendre plusieurs escaliers, puis traverser le parking des collaborateurs et c’est là que se trouve le COP, ou Centre opératoire protégé. «Ce lieu a été construit en même temps que l’hôpital au début des années septante, raconte Ignacio Rodicio, directeur du département des infrastructures à l’Ensemble Hospitalier de la Côte (EHC). On était alors en pleine guerre froide et la crainte de l’arme atomique a poussé à la conception de ce type d’abri, y compris pour les hôpitaux.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.