Le monde du vignoble touché par un terrible incendie – journaldemorges Le monde du vignoble touché par un terrible incendie
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le monde du vignoble touché par un terrible incendie

Le monde du vignoble touché par un terrible incendie

Un incendie d’une grande importance s’est déclaré à Cottens mardi matin avec un très large dispositif pour lutter contre le feu d’un ancien battoir situé juste au dessus du village.

Le bâtiment en proie aux flammes n’est autre que la base centrale du Domaine Henri Cruchon, famille de vignerons stars du canton et de toute la Suisse. De nombreux véhicules d’intervention sont sur place et le commandant du SIS Morget confirme «un sinistre d’importance».

Sur place, on constate un gros dégagement de flammes puis de fumée. Le toit du bâtiment central n’est plus visible, laissant apparaître la charpente qui est copieusement arrosée par les hommes du feu arrivés en nombre. On peut en effet compter entre 15 et 20 véhicules d’intervention.

Les premières sirènes ont été entendues vers 7 heures environ et quoi qu’il arrive, c’est assurément un coup très dur pour le domaine, mais aussi les Vins de Morges dans leur ensemble.

« On ne sait pas s’il y a des dégâts sur le vin »

« C’est très dur émotionnellement pour nous, car on connaît tous Raoul (ndlr: Cruchon) », a confié l’un des pompiers présents. Ils sont une cinquantaine à combattre le feu actuellement. Une bataille rendue complexe par la configuration du bâtiment, ont précisé les sapeurs.

« Nous avons été appelés à 7h ce matin, explique un gendarme. Les pompiers étaient déjà au travail. » Peu avant 9h, l’incendie était maîtrisé, c’est à dire que le feu ne se propage plus. Les gendarmes ajoutent qu’aucun blessé n’est à déplorer et, qu’à ce stade, la cause de l’incendie est indéterminée.

On ne peut pas encore quantifier les pertes à ce stade

Catherine Cruchon, vigneronne propriétaire des lieux

Présente sur place, Catherine Cruchon, forcément affectée, a fait un rapide état des lieux. « Cet entrepôt contenait le matériel nécessaire à notre production ainsi que des cuves. Elles renfermaient le solde de la récolte 2021, dont la plus grande partie a, heureusement, déjà été mise en bouteille. Mais on ne peut pas encore quantifier les pertes à ce stade. »

Raoul Cruchon, averti du sinistre par un de ses employés, précise: « On utilisait ce lieu pour la vinification et la mise en bouteille. L’étage dédié à la mise en bouteille est inutilisable alors qu’il nous restait trois semaines de travail. Pour le moment, on a plus de questions que de réponses. On ne sait par exemple pas encore s’il y a des dégâts sur le vin qui était en cuve. » Car, à un peu plus de trois mois des vendanges, difficile de se passer de ces contenants indispensables.

Du côté des pompiers, Thierry Charrey, commandant du SIS Morget, tire un premier bilan. « L’avantage de ce bâtiment c’est qu’il est isolé, on a donc évité le risque de propagation et de développement. Malheureusement, une bonne partie est détruite. Nous avons dû faire face à la problématique du réseau d’eau que nous sommes allés chercher dans les réservoirs de Sévery via un transporteur d’eau venu de Lausanne. » Si le commandant annonce que le feu est sous contrôle, il n’est pas encore maîtrisé, ses hommes finissant les travaux d’extinction. « Ceci étant fait, il faudra débuter le travail de sécurisation de la toiture pour que nous puissions travailler en sécurité à l’intérieur, précise encore le chef du SIS. Nous serons sur le site au minimum jusqu’à midi. »

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.