«Pour recevoir, il faut savoir donner» – journaldemorges «Pour recevoir, il faut savoir donner»
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

«Pour recevoir, il faut savoir donner»

«Pour recevoir, il faut savoir donner»

«Vous savez je travaille à 50%...ben oui, 12 heures par jour!» Ceux qui connaissent René Müller ne pourront pas contredire cette phrase tant l’homme semble infatigable. Arrivé à Morges il y a 34 ans, le chef cuisinier conserve un très subtil accent suisse allemand, preuve de son enfance passée outre-Sarine. «Au départ, je voulais être mécanicien automobile, raconte-t-il. Mais j’avais un oncle qui tenait un garage et qui m’a encouragé à ne surtout pas suivre sa trace. Je me suis donc rabattu sur la cuisine. J’ai toujours aimé ça.» Après un apprenti...
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.