Pour le dessin, Sen en pince sans rire

Pour le dessin, Sen en pince sans rire

Sous l'horloge de Saint-Prex, en plein coeur du Bourg , le desinateur Philippe Sen est "à la maison"! Photo: Patrick Martin

L’enfant qui n’a jamais posé ses crayons de couleur fait sourire depuis trente ans entre la presse, la télévision, les expositions et même les chocolats!

On imagine un dessinateur de presse dans un coin d’atelier, perdu dans ses pensées pour trouver le gag qui fera mouche dans la prochaine édition du journal, entre deux volutes de fumée. La caricature, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, ne colle pas du tout à Philippe Senwald, trente ans de dessins au compteur et qui se définit davantage comme un «petit patron» qui vit de son coup de crayon plutôt qu’un artiste qui rêve de changer le monde. «Tous les enfants adorent dessiner, mais passent à autre chose à un moment donné, comme le foot ou la musique. La différence avec moi est que je n’ai jamais arrêté tant ce moyen d’expression est en moi.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.