Une nouvelle syndique pour Bussigny – journaldemorges Une nouvelle syndique pour Bussigny
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Une nouvelle syndique pour Bussigny

Une nouvelle syndique pour Bussigny

Sans surprise, Patricia Spack Isenrich sera la nouvelle syndique de Bussigny dès le 21 mai. Le scénario avait été annoncé au lendemain des élections générales, le temps de laisser à Claudine Wyssa le temps de boucler certains dossiers à la tête de la commune.

Réunie en séance le 23 mars 2023, la « nouvelle » Municipalité de la Ville de Bussigny s’est organisée pour la suite de la présente législature, ceci à compter du 21 mai 2023. Elle a tout d’abord confirmé de manière tacite l’élection à la syndicature de Patricia Spack Isenrich, par ailleurs députée au Grand Conseil.

Dans le détail, celle-ci se chargera de l’administration générale, des ressources humaines et de la cohésion sociale, de l’intégration, du logement et de la culture. Un solide dicastère pour celle qui est entrée à la Municipalité en 2021, l’Exécutif s’offrant un véritable changement de visage, qui se consolide encore avec l’arrivée prochaine de Roberto Freda, en remplacement de Claudine Wyssa.

Les finances pour R. Freda

La vice-syndicature sera assurée par Paola Käslin, ceci jusqu’au 30 juin 2024. Cette dernière aura la charge des Domaines et bâtiments, de la sécurité publique et des naturalisations.

Roberto Freda a pour sa part hérité du dossier majeur des finances, complété du développement économique, de la jeunesse, des écoles, de l’informatique et de la vie sportive. Sacré programme en perspective! Eric Zingre (Urbanisme et mobilité) et Catherine Calantzis Robert (Infrastructures, travaux, déchets , Voirie, Espaces fleuris et vie locale) complètent cette Municipalité qui s’appuie sur l’expérience du Secrétaire municipal Pierre-François Charmillot.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.