Une campagne plus difficile que prévue

Une campagne plus difficile que prévue

Le comité de l'initiative "Libres sur les quais" souhaitent voir les quais de Morges sans voitures. Photo: Meylan/24heures

La récolte de signatures du comité d’initiative «Libres sur les quais» s’avère plus compliquée que prévue. Seule la moitié de l’objectif a été atteint.

«On avance, mais ce n’est pas dit qu’on y arrive. On a peut-être sous-estimé les difficultés que cela représentait.» Au comité de l’initiative «Libres sur les quais» – qui vise à rendre les quais du Mont-Blanc et Lochmann aux piétons et aux cyclistes –Thierry Bieler est sceptique. Avant le 15 août, un total de 1648 signatures devront être réunies pour que le texte soit porté devant le corps électoral communal. «Actuellement, nous avons récolté une bonne moitié», informe le président de Pro Vélo Morges. Si le comité a fait preuve de détermination depuis la mi-mai pour réaliser ses objectifs, l’investissement nécessaire pour convaincre 15% de la population morgienne est conséquent.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.