Pas de bière vaudoise obligatoire dans les restaurants – journaldemorges Pas de bière vaudoise obligatoire dans les restaurants
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pas de bière vaudoise obligatoire dans les restaurants

Pas de bière vaudoise obligatoire dans les restaurants

Pour l'executif vaudois, la mesure entraverait la liberté économique. Photo: Unsplash/Boros

Les tenanciers de restaurants et bars vaudois ne seront pas obligés de proposer à leur carte de la bière artisanale du canton. Le Conseil d’Etat a rejeté un postulat dans ce sens, au motif que cette mesure entraverait la liberté économique.

Le postulat de la députée socialiste Jessica Jacoud demandait une modification de la Loi sur les auberges et les débits deboissons(LADB) pour obliger les titulaires de licence avec alcool à proposer de la bière artisanale vaudoise. Une pratique qui existe déjà pour le vin vaudois.

Le Conseil d’Etat a toutefois estimé que la production de bière et de vin ne pouvait pas être comparée. « Si la zone de production de la matière première nécessaire pour faire du vin est clairement établie, la provenance des divers composants d’une bière est beaucoup plus difficile à établir », a-t-il relevé jeudi dans ses décisions hebdomadaires.

Sachant par exemple que l’orge et le houblon sont généralement importés, « la qualification précise de ce qu’on entend par bière artisanale vaudoise fait défaut », a-t-il remarqué.

Tout en disant soutenir la promotion de bière locale, le Conseil d’Etat a relevé que la mesure proposée constituerait « une dérogation à la liberté économique contraire au cadre constitutionnel. » Tant les tenanciers que les producteurs de bière non-artisanale pourraient se sentir lésés.

Le Conseil d’Etat a aussi souligné qu’il ne souhaitait pas imposer « des contraintes supplémentaires » à un secteur déjà fortement frappé par la crise du coronavirus.

Dans son postulat, datant de septembre 2019, Jessica Jaccoud avait noté que le canton de Vaud comptait alors 112 brasseries, mais qu’elles avaient du mal à régater avec les grands groupes internationaux comme Heineken et Carlsberg.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.