La population morgienne balaie le point d’impôt pour le climat – journaldemorges La population morgienne balaie le point d'impôt pour le climat

La population morgienne balaie le point d’impôt pour le climat

La population morgienne balaie le point d’impôt pour le climat

Le Vert Pascal Gemperly et la PLR Floriane Wyss, le 29 avril dernier. Photo: Bovy.

Ce dimanche, la population morgienne s'exprimait sur l'affectation d'un point d’impôt supplémentaire aux projets municipaux en faveur du climat. L'idée a été rejetée par 59,6% des votants.

Le résultat a le mérite d'être clair: par 2694 «non», contre 1823 «oui», soit 59,6% des voix, les Morgiennes et Morgiens ont refusé d'affecter un point d'impôt à la transition énergétique. Autrement dit, le référendum déposé le 2 décembre dernier par l'Entente morgienne, l'UDC et le PLR, a atteint son but.

« Entre la crise Covid, la taxe poubelles qui augmente à Morges ou encore la guerre en Ukraine, il y a une accumulation de facteurs qui touchent au portemonnaie. C’est sûrement ce qui a fait pencher la balance en notre faveur, estime Logan Romanens, président du PLR Morges et du comité référendaire. Pascal Gemperli, l'auteur initial de l'idée acceptée de justesse par le conseil communal en novembre dernier, partage cette analyse: "Les impôts sont toujours une corde sensible. L'incertitude et le rencherissement actuels n'ont certainement pas aidé mais au vu du contexte, j'estime que le résultat n'est pas si mauvais que ça."
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.