Mélanie Wyss, syndique du renouveau

Mélanie Wyss, syndique du renouveau

L’année de ses 40 ans, Mélanie Wyss va relever un défi de taille: celui de la syndicature. Photo: Bovy

Ce sera officiellement acté mardi. Suite à son brillant score et au changement de majorité annoncé, l’actuelle municipale des finances endossera le rôle de syndique pour la prochaine législature.

Deux jours à peine après sa brillante élection et le tour de force de la coalition du centre et de la droite, on sent Mélanie Wyss déjà tournée vers l’avenir. C’est en effet la Municipale PLR qui deviendra officiellement future syndique de la Coquette de manière tacite mardi midi, faute d’autres candidats.

L’actuel chef de l’exécutif, Vincent Jaques – arrivé septième dimanche –, a en effet pris la décision de ne pas briguer un nouveau mandat. Si un devin aurait eu bien de la peine à prédire un tel scénario il y a dix jours encore, la principale concernée, en poste depuis 2016, s’y préparait pourtant. «En cinq ans, on apprend énormément. Ainsi, au moment de décider si j’allais me représenter à la Municipalité il y a un an et avec le désir de renverser la majorité en place, j’avais réfléchi à cette éventualité.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.