Le patrimoine bâti, ce véritable défi

Le patrimoine bâti, ce véritable défi

Philippe Deriaz est le municipal en charge des bâtiments morgiens, une casquette complexe mais essentielle. Photo: Bovy

Après une législature à la tête du dicastère sports, bâtiments et environnement, Philippe Deriaz va tirer sa révérence. L’occasion de se pencher sur les défis réalisés, mais aussi à venir.

Philippe Deriaz ne le cache pas, ce dicastère n’était pas son premier choix lors de son élection en 2016. «On nous avait demandé nos préférences. Je les ai données, mais elles ne m’ont pas été attribuées», raconte-t-il. Ce n’est pas grave, son travail étant de se mettre au service de ses citoyens, il se retrouve donc au département des sports, bâtiments et environnement, à Riond-Bosson, avec d’office de gros défis. «Le chef de service était nouveau et je récupérais le dossier des Jeux olympiques de la jeunesse impliquant la réfection de la patinoire, se remémore Philippe Deriaz. J’ai été très rapidement plongé dans le bain et il a fallu se débrouiller pour apprendre à nager.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.