À la rescousse des écrevisses indigènes

À la rescousse des écrevisses indigènes

Installé sous le pont du Moulin au Loup à Yens, ce barrage doit empêcher les écrevisses exotiques d’envahir la zone des indigènes. Photo: Python/VQH

C’est une première dans le canton: un barrage à écrevisses a été installé sur le Boiron, à Yens. Décryptage et explication avec le garde-pêche de la région.

L’accès n’est pas aisé et c’est un peu l’aventure pour découvrir de près ce nouveau barrage à écrevisses au Moulin au Loup, sur la commune de Yens. Heureusement, le garde-pêche Sylvain Kramer a la solution et c’est grâce à une corde, attachée à son pick-up, que l’on peut descendre la pente abrupte qui mène à cette installation, fraîchement construite. «Vous pouvez constater que le montage est très simple, explique-t-il une fois au bord de l’eau. Des plaques en inox, quelques vis et on a de quoi résoudre un gros problème.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.