L’uniforme dans la peau – journaldemorges L’uniforme dans la peau

L’uniforme dans la peau

L’uniforme dans la peau

Olivier Botteron, commandant de la police lausannoise et habitant d'Echichens. Photo: Arnex

Commandant de la police lausannoise, Olivier Botteron porte l’uniforme depuis bientôt quarante ans. Il se livre sur son impressionnant parcours et l’évolution de sa profession.

«Aujourd’hui, le respect de l’uniforme n’existe plus beaucoup.» Commandant de la police lausannoise, l’habitant d’Echichens Olivier Botteron sait de quoi il parle, lui qui a débuté dans le métier il y a bientôt quarante ans. Après un apprentissage à la police de Morges commencé en 1983, il a notamment été en poste à Vevey et à Aubonne, puis commandant de la gendarmerie vaudoise et de la région gardes-frontière de Genève, avant de débarquer à la tête des forces de l’ordre de la capitale du Canton le 1er janvier 2019. Un parcours impressionnant pour ce père de trois enfants qui a depuis tout petit voulu porter le képi. «Ma maman me racontait qu’à l’âge de cinq ans déjà, je lui disais que je désirais faire ça lorsque je voyais des agents à moto ou faire traverser des gens au passage piéton.»
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.