Les vignerons ont hâte de reprendre leurs activités

Les vignerons ont hâte de reprendre leurs activités

Marc Vicari (Cave de la Côte), Jean-Daniel Coeytaux (vigneron à Yens) et Nicolas Maradan (Domaine des Vaugues à Chigny) ont hâte de retrouver leur clientèle.

Malgré une année compliquée liée à la pandémie, le milieu viticole garde la tête hors de l’eau. Mais les producteurs attendent avec impatience d’avoir à nouveau des perspectives positives.

Les restaurants sont fermés, les manifestations annulées et les dégustations interdites. Si l’on s’arrêtait à ce constat, on pourrait logiquement penser que les vignerons broient du noir. Mais cette conclusion ne refléterait pas la réalité. «La situation n’est pas si mauvaise que ça, avoue Jean-Daniel Coeytaux, vigneron à Yens. Les clients sont fidèles et je ne peux pas me plaindre, surtout quand je vois la position d’autres branches de notre économie.»

Un bilan que partage en partie son collègue Nicolas Maradan du Domaine des Vaugues à Chigny. «Les ventes aux particuliers sont comparables aux années précédentes, mais nous avons en revanche un gros manque au niveau des manifestations. C’est environ 20% de ma production qu’il me sera sans doute impossible d’écouler.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.