Les Cinq jours du Léman, expérience XXL

Les Cinq jours du Léman, expérience XXL

Les Morgiens Loïc et Yannick Preitner ont terminé quatrièmes des Cinq jours du Léman. Photo: Ryncki

Aussi réputée qu’exigeante, la compétition aux cinq couchers de soleil n’est pas un événement sportif comme les autres. À l’aube de la 28e édition, plusieurs navigateurs morgiens racontent cette aventure humaine haute en couleur.

«C’est bien simple, on ne peut plus décrocher.» À entendre ses participants, la première venue aux Cinq Jours du Léman marque une existence au fer rouge. «Pire, elle la sépare en deux. Il y a un avant, et un après», glisse le Morgien Loïc Preitner, qui n’est autre que le détenteur du record de participations (16). «Je n’ai raté qu’une seule course depuis 2003, confie-t-il. C’était l’année suivante, j’étais en vacances à l’étranger avec mes parents. Là, j’ai senti au fond du ventre qu’un petit truc s’était passé. L’année d’après, j’ai proposé à mon frère Yannick de partir avec moi.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.