Les abris PCi, un folklore nécessaire – journaldemorges Les abris PCi, un folklore nécessaire

Les abris PCi, un folklore nécessaire

Les abris PCi, un folklore nécessaire

Bussy-Chardonney devra construire un abri PCi de plus de 700 places pour répondre à la demande de la future commune de Hautemorges. Des lieux a priori obsolètes, mais qui ont toute leur raison d’être.

C’est une véritable spécificité suisse! En effet, de nombreux abris – anti gaz tout d’abord – voient le jour durant et après la Seconde Guerre mondiale. «Puis, avec l’apparition de l’arme atomique en 1945, la Suisse a décidé de mettre en place une stratégie dans le but de protéger 100% de ses citoyens grâce à des pièces blindées en sous-sol», explique Marc Dumartheray, commandant de la Protection civile du district de Morges. Dès lors, c’est un véritable «patrimoine» d’abris antiatomiques qui s’est créé. 
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.