La vie continue, mais en petit comité – journaldemorges La vie continue, mais en petit comité

La vie continue, mais en petit comité

La vie continue, mais en petit comité

Les rassemblements sont limités à 50 personnes, les lieux de rencontres s’adaptent envers et contre tout. Photo: C.Jot/Keystone/VQH

Pas facile de s’y retrouver entre les mesures édictées par le canton puis la Confédération. Seule certitude: les conséquences sont importantes.

Les organisateurs du Marché de Noël ou du gala de la gym peuvent sourire des séances durant lesquelles ils ont hésité à maintenir ou pas leurs manifestations. Après les annonces cantonales puis fédérales – qui ne seront sans doute pas les dernières – presque toutes les manifestations sont en effet annulées de fait, sacrifiées sur l’autel de la sécurité et faute de rentabilité.
Si les «oscars» de la crise sont décernés un jour ou l’autre, il faudra convoquer à la cérémonie tous les restaurateurs qui jonglent depuis des mois avec des contraintes qui changent chaque semaine, avec le risque d’en voir certains jeter l’éponge au fil du temps.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.