La région pleure le directeur de l’épuration des eaux – journaldemorges La région pleure le directeur de l'épuration des eaux

La région pleure le directeur de l’épuration des eaux

La région pleure le directeur de l’épuration des eaux

Le directeur de l'ERM Tony Reverchon a quitté les siens samedi matin. Photo: Patrick Martin/24 heures

Tony Reverchon est tragiquement décédé samedi à la suite d’une chute à ski.

« Les quinze municipalités membres de l’Association intercommunale pour l’Epuration des eaux usées de la Région Morgienne (ERM) pleurons le départ de notre directeur », confie la voix pleine d’émotion le président du comité de direction Christian Maeder. Samedi, celui qui est également syndic d’Ecublens a perdu plus qu’un collègue de travail en la personne de Tony Reverchon. « Je le côtoyais depuis notre jeunesse, détaille-t-il. Notamment au travers des sociétés locales où il était grandement investi. Il était d’ailleurs toujours président de l’Abbaye des Patriotes d’Ecublens et préparait la fête prévue en 2022. »

Âgé de 60 ans, Tony Reverchon est décédé samedi matin sur les pistes des Portes du Soleil, à la suite d’une chute à ski. « Il était toujours de bonne humeur et prêt à donner un coup de main, poursuit Christian Maeder. D’un point de vue professionnel, c’est également une grande perte pour l’ERM. Il était très rigoureux, avait un engouement naturel, il savait cultivé les relations humaines, ce qui est important lorsqu’on est en contact avec les communes. Bref, c’était toujours un plaisir de travailler avec lui. »

Il était toujours jovial et positif. Je ne l’ai jamais vu grincheux

Jean-Jacques Aubert, vice-président du comité de direction de l’ERM

Un point de vue que partage le municipal de Morges Jean-Jacques Aubert, vice-président du comité de direction de l’ERM, qui évoluait aux côtés de Tony Reverchon depuis une dizaine d’années: « Une belle personne s’en est allée. Il était toujours jovial et positif. Je ne l’ai jamais vu grincheux. C’était un fonceur, quelqu’un de très serviable, un altruiste. C’est un choc de le voir quitter ce monde. »

Sympathique, Tony Reverchon l’était également en compagnie des journalistes. Cette bonhomie décrite par ses collègues de travail, nous avons également eu l’occasion de la ressentir durant les interviews. Puissent désormais les anges en témoigner.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.