«Je réalise qu’on perd le lien humain ici» – journaldemorges «Je réalise qu’on perd le lien humain ici»

«Je réalise qu’on perd le lien humain ici»

«Je réalise qu’on perd le lien humain ici»

Après quatre mois de voyage à vélo, le Morgien est de retour et raconte une aventure qui l’a véritablement transformé. Nous l’avions rencontré en février, à quelques jours de son départ. Romain Sudan voulait relier Cossonay à Téhéran pour partir à l’aventure et, surtout, faire le point sur sa vie. Six mois plus tard, le jeune trentenaire est rentré depuis trois semaines et arrive au lieu de rendez-vous... à vélo! «J’ai décidé de laisser tomber la voiture, sourit-il lorsqu’on lui demande s’il n’en a pas marre de son deux-roues. Cette exp...
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.