Il ne s’engage pas à moitié – journaldemorges Il ne s’engage pas à moitié

Il ne s’engage pas à moitié

Il ne s’engage pas à moitié

L’histoire d’amour entre Richard Bouvier et Morges débute en 1994. «Avec mon épouse, c’est un peu par hasard que nous nous sommes installés dans cette ville», précise-t-il. Mais aujourd’hui, l’informaticien ne s’imagine pas vivre ailleurs.L’attachement qu’il porte à sa cité est d’ailleurs à l’origine de son engagement politique. «Si je ne m’y plaisais pas, je ne ferais pas tout ça», confirme-t-il. Car depuis une dizaine d’années, Richard Bouvier siège au Conseil communal. «C’est sans doute mon père qui m’a transmis cette passion p...
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.