Il lutte contre le désarroi paysan – journaldemorges Il lutte contre le désarroi paysan

Il lutte contre le désarroi paysan

Il lutte contre le désarroi paysan

«J’ai de la peine à envoyer les paysans chez le psychiatre. Ils médisent: J’suis pas fou, j’veux pas voir ce gaillard.» Une phrase pour résumer une souffrance et la difficulté de la soulager. Ce type de contacts forme désormais le quotidien de Pierre-André Schütz, qui a ouvert la deuxième Journée de la paysanne, vendredi dernier à Grangeneuve. Depuis l’automne 2015, cet ancien agriculteur, pasteur retraité, travaille comme aumônier du monde agricole pour le canton de Vaud.Ce poste a été créé après une vague de suicides chez les agriculteurs, en 20...
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.