Il a dompté la mer, l’air et la pierre – journaldemorges Il a dompté la mer, l’air et la pierre

Il a dompté la mer, l’air et la pierre

Il a dompté la mer, l’air et la pierre

Daniel Harriet, photographié à son domicile de Vaux-sur-Morges avec quelques-unes de ses créations. Photo: Bovy.

Né au Pays basque, Daniel Harriet a bourlingué avec la marine et les parachutistes, avant de tomber amoureux de l’art de travailler la roche... et de la Suisse. Il y a un an et demi, il a tout arrêté du jour au lendemain en raison d’un cancer. Mais n’a rien perdu de son contagieux enthousiasme.

Du sud-ouest de la France aux hauts de Morges, Daniel Harriet n’a cessé de «tourner des pages», selon ses propres mots. «Je suis assez nomade, j’ai besoin de changement, explique le natif de Saint-Jean-de-Luz âgé de 62 ans. L’avantage du changement, c’est que plus on le pratique, plus on met en évidence ce qui ne change pas.»

Le Français a beaucoup bourlingué avant de s’installer dans la région. À seize ans, il se forme en Bretagne puis embarque dans la marine marchande. «Au Pays basque, on devient soit marin, soit berger!, plaisante-t-il. À douze ans, on m’avait fait lire L’Iliade et L’Odyssée. Ça a été une révélation. J’étais Ulysse, j’avais envie de partir. Pas forcément loin, mais de partir.» Au fil des voyages, il découvre l’Europe du Nord, le Moyen et l’Extrême-Orient, l’Afrique, la Méditerranée.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.