En 2021, l’offre de vélos sera limitée et 5 à 10% plus chère

En 2021, l’offre de vélos sera limitée et 5 à 10% plus chère

Depuis trois semaines, seuls les ateliers de réparation des magasins de cycles (ici à Guibert Bike à Morges) sont autorisés à ouvrir. Les ventes se font par le système «click & collect».

Le boom des ventes de cycles ne faiblit pas depuis le début de la pandémie. Cette année, leurs prix seront plus élevés et les délais plus longs.

Durant le semi-confinement du printemps dernier, les Suisses ont parcouru près de trois fois plus de kilomètres à vélo qu’en temps habituel. Évoqué ce lundi par le leader de la vente en ligne Digitec Galaxus, ce résultat d’une étude de l’EPFZ chiffre de façon spectaculaire notre besoin de changer d’air en cette période de pandémie, couplé à la nécessité d’éviter au maximum les transports publics – où le respect de la distanciation sociale est impossible aux heures de pointe.

Dans les mois qui ont suivi, les ventes de cycles ont littéralement explosé. Le géant alémanique les a doublées par rapport à l’exercice précédent et qualifie 2020 d’«année folle», avec neuf fois plus de modèles électriques écoulés et une hausse de 340% pour les vélos de randonnée.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.