Un tiers des syndics sur le départ

Un tiers des syndics sur le départ

Les vingt communes qui verront leur syndic actuel rendre son tablier.

Si tous les sièges des exécutifs sont à repourvoir, au moins vingt communes devront se retrouver un chef. De quoi susciter des convoitises.

Elles sont au nombre de vingt. Vingt communes dont le syndic actuel ne s’est pas porté candidat pour un nouveau mandat. Parmi eux, de nombreux «tauliers» du district, souvent en place depuis longtemps.

Fusion en cause

À l’aube d’un nouveau départ, les syndics des communes qui composeront Hautemorges se sont majoritairement montrés intéressés et portés candidats (Marie Christine Gilliéron à Apples, Aurel Matthey à Reverolle, François Delay à Cottens et Fabrice Marendaz à Sévery). Mais deux de leurs alliés dans cette aventure fusionnelle ont décidé de ne pas poursuivre. Laurence Cretegny (Bussy-Chardonney, treize ans à la Municipalité) et Eric Vuilleumier (Pampigny, douze ans) ont en effet choisi de laisser leur place à du sang neuf.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.