Le syndic qui a voulu voir grand

Le syndic qui a voulu voir grand

Luc Maurer - Clarmont 11.02.2021

Après quinze ans à l’exécutif de Clarmont, dont deux législatures en tant que syndic, Luc Maurer ne se présente pas à sa propre succession. Investi dans des projets d’envergure, il n’a pas toujours vu ses efforts aboutir. Retour sur le parcours d’un homme qui a fait de son engagement régional un devoir et une passion.

«Ma première motivation a toujours été les gens», résume dans un sourire communicatif l’actuel syndic de Clarmont. Être reçu chez Luc Maurer, c’est déjà la démonstration de cet aveu. À peine le seuil de sa maison franchi, on est frappé par l’attention que notre interlocuteur nous porte, cet intérêt qu’il accorde à chaque sujet. Et puis, on est marqué par sa voix forte, posée, qui transmet avec enthousiasme les convictions ayant rythmé son parcours. «J’ai la passion de l’entrepreneuriat. J’adore essayer de convaincre les gens», explique cet ancien étudiant de HEC à l’Université de Lausanne.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.