«Il faudra faire chauffer les SMS lors de l’entre-deux tours»

«Il faudra faire chauffer les SMS lors de l’entre-deux tours»

Frédéric Chappuis, Fabienne Coderey et Pierre-André Pernoud ont confiance en leurs concitoyens. Photos: DR/JDM/Cella

Sur les 62 communes du district, elles sont cinq à n’avoir pas trouvé le nombre minimum de candidats requis. Elles croisent les doigts pour qu’un «volontaire désigné» accepte le défi.

i dans la plupart des communes, les habitants devront trancher sur une liste de noms plus ou moins fournie, les citoyens des villages de Berolle, Mollens, Chavannes-le-Veyron, Gollion et Cuarnens ne trouveront que quatre candidats dans leur matériel de vote. «Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé de dénicher un cinquième volontaire, lance avec un soupir Fabienne Coderey, syndique de Berolle. Mais ils n’ont pas envie de s’engager, ils font déjà trop de choses. Et puis dans une petite localité, si vous enlevez ceux qui sont frères ou conjoints, ça élimine pas mal de monde.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.