Des savoir-faire vaudois font leur entrée à l’UNESCO

Des savoir-faire vaudois font leur entrée à l’UNESCO

François Junod, automatier à Sainte-Croix, effectuant le réglage du mécanisme sur un androïde (un automate reproduisant des gestes humains comme écrire et dessiner). Il s’anime grâce à un système exclusivement mécanique composé notamment de cames, engrenages, leviers et ressorts. (Alain Margot)

Les savoir-faire de la mécanique horlogère et de la mécanique d’art sont officiellement inscrits sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.