«Une gigantesque reconnaissance» – journaldemorges «Une gigantesque reconnaissance»

«Une gigantesque reconnaissance»

«Une gigantesque reconnaissance»

Le récit de Chloé Falcy se déroule principalement à Lausanne, mais Morges n’est jamais loin – comme ici en arrière-plan. Photo: Pilippoz

La Morgienne d’origine Chloé Falcy a décroché une bourse du Canton pour finir d’écrire le récit de sa grossesse durant la pandémie. Un procédé instinctif et authentique.

Aussi loin qu’elle s’en souvienne, Chloé Falcy a toujours aimé écrire. «Quand j’étais au gymnase de Morges, j’ai sérieusement hésité avec le théâtre, mais j’ai finalement préféré devenir écrivaine que comédienne», résume-t-elle. Aujourd’hui, celle qui a grandi entre Morges, Vufflens-le-Château, Gimel et Genolier vit à Lausanne et travaille à 70% aux Éditions Loisirs et Pédagogie. Le reste du temps, elle le passe notamment à coucher des phrases sur le papier. «J’ai un rapport assez instinctif à l’écriture, illustre la trentenaire. Durant l’été, j’ai en général des plages horaires dédiées à cela, mais ça peut tout aussi bien être le soir que le matin, en semaine ou le week-end; bref, dès que j’ai un moment de libre!»
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.