Une bouffée d’air frais libératrice avec Bourvil

Une bouffée d’air frais libératrice avec Bourvil

Patrick Vulliamy et Lionel Buiret ont revisité Bourvil sur scène. Photo. V. Guignet

"Le Corniaud" et "La Grande Vadrouille" ont fait sa gloire. Mais Bourvil, c'est aussi 300 chansons, des comiques, des tendres, des célèbres, des inédites. C'est même grâce à la musique qu'il est devenu acteur. Vendredi 19 novembre, sous les auspices de l’AACC (Association des Amis du Cinéma de Cossonay), Patrick Vulliamy (chant) et Lionel Buiret (chant, guitare et accordéon), musiciens accomplis, ont rendu, au cinéma de Cossonay, un vibrant hommage à ce personnage qu’ils apprécient à divers titres.

«Je l’ai découvert tout d’abord surtout dans ses films et je suis fan du duo qu’il forme avec Louis de Funès. J’ai ensuite pris connaissance de ses chansons», relève Patrick, alors que son comparse précise que «c’est surtout dans ses mélodies les plus poétiques interprétées avec tant de sincérité et de sensibilité que Bourvil me touche le plus.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.