Un havre de paix pour l’écriture

Un havre de paix pour l’écriture

Lavigny , le 18 mai 2021. Le Château de Lavigny, résidences pour écrivain. Sophie Kandaouroff la directrice. Laurent Koutaïssoff, écrivain qui passera un mois l'année prochaine dans la résidence . (Odile Meylan)

Depuis 1996, le Château de Lavigny s’est mué en résidence pour les écrivains du monde entier. Visite de ce lieu méconnu du grand public.

J’ai comme tradition de commencer les visites par la magnifique terrasse, commente la directrice du château de Lavigny, Sophie Kandaouroff, avec des étincelles dans les yeux. Je vis ici depuis vingt ans et je ne m’en lasse pas.» Il faut dire que la vue du jardin sur les Alpes et le Léman est imprenable. L’édifice, construit au 18e siècle est devenu en quelque sorte un endroit de villégiature pour des écrivains du monde entier. «À la création de la Fondation en 1996, nous recevions surtout des dossiers de candidatures d’écrivains américains. Aujourd’hui, les nationalités sont plus variées et nous recevons de plus en plus de demandes d’auteurs suisses.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.