Un festival au décor enchanteur

Un festival au décor enchanteur

Une partie de l'équipe du Maracas travaille d'arrache-pied pour que les décors soient prêts à temps. Dieter Billiet (assis), Mara Manske, Carine Huysentruyt, Louis Glanzmann, Filomena Tammaro. Photo: Dupasquier

Pour sa 7e édition, le festival MaraCas sera au Paddock de La Chaux, pour deux soirées qui s’annoncent teintées d’une ambiance féérique.

Organiser une fête dans les bois est un défi à la portée de tous: des copains, des bières, un peu de musique, quelques lampions et la recette fonctionne. Là où le MaraCas Festival réalise un petit exploit, c’est qu’il s’attend, sept ans après sa 1re édition, à accueillir jusqu’à 1400 visiteurs entre le 6 et le 7 août. Le tout dans l’écrin verdoyant qu’est le Paddock de La Chaux sur Cossonay.

Un petit saut dans le temps, en 2014, nous renvoie aux origines du MaraCas. À l’époque, Mara Manske et Lucas Mariétan célèbrent dignement et en toute simplicité leurs vingt ans dans un bois «enchanteur» de la région, en petit comité. Au terme de ce soir-là, ils savent que ce ne sera pas la dernière fois. «Il s’est passé un truc assez magique dans cette forêt, à jouer de la musique alors que rien n’était prévu pour ça, se rappelle la fondatrice. Tout est parti de cette ambiance et de l’envie de retrouver cette atmosphère hors du temps.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.