Tous en manque de culture

Tous en manque de culture

Si Pascal Miéville (à gauche - Cossonay) et Chahnaz Sibai (Morges) rouvrent aujourd’hui, Patrick Dentan (Aubonne) attend le 30 avril. Photo: Bovy

Les salles de cinéma sont elles aussi bénéficiaires des dernières annonces du Conseil fédéral. Même si le défi reste géant pour un milieu déjà en difficulté avant la crise.

«On est comme le roseau, on plie, mais ne casse pas», image en souriant Pascal Miéville, gérant du cinéma de Cossonay au moment d’évoquer une réouverture... surprenante. «On ne s’imaginait pas que ça viendrait aussi vite. C’était une décision inattendue, mais l’essentiel est là: on peut à nouveau accueillir du monde.»

Le sentiment est partagé par sa collègue Chahnaz Sibai du côté de l’Odéon à Morges. «C’est une annonce qui nous fait plaisir et qui était attendue par nos clients. On a reçu plein de messages et certains sont déjà venus frapper à la porte cette semaine pour savoir quand les premières projections auraient lieu.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.