L’incontournable poursuit son chemin

L’incontournable poursuit son chemin

11ème édition du festival "Le Livre sur les Quais" en 2020. Ici, Fabio Benoit en séance de dédicace. Photo: Florian Cella/24Heures

Livre sur les Quais: Le salon littéraire revient pour une édition relativement proche de sa forme usuelle. L’occasion de revenir sur quatre thématiques qui ont fait l’histoire du festival.

L’événement s’est tellement fait sa place dans le paysage culturel morgien qu’il n’est même plus nécessaire de le présenter. D’ailleurs, c’est désormais bien au-delà des frontières de la Coquette que le salon littéraire rayonne. Le Livre sur les Quais, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’apprête à débuter sa douzième édition, du 3 au 5 septembre prochain.

Aux manettes, Fanny Meyer, directrice de ce rendez-vous littéraire depuis deux saisons. À l’heure où on la rencontre, la trentenaire vient juste de recevoir la validation de l’EMCC (État-Major cantonal de conduite) pour pouvoir organiser la manifestation. «On n’était pas trop inquiets, mais c’est tout de même un soulagement», souffle-t-elle.

Relativement nouvelle dans son rôle de directrice générale, Fanny Meyer n’en est pas moins novice: son premier emploi au Livre sur les Quais date de 2014. On tire de son expérience une synthèse en quatre volets:


Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.