Les «gribouillages» d’une Morgienne – journaldemorges Les «gribouillages» d’une Morgienne
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les «gribouillages» d’une Morgienne

Les «gribouillages» d’une Morgienne

L'expo est à découvrir encore quelques jours. Photo: Guignet

À l’Espace 81 de Morges se tient actuellement et jusqu’au 23 octobre la dernière exposition de Marielle Blanc. L’occasion pour les curieux de venir découvrir les œuvres étonnantes de cette artiste locale, qui présente l’aboutissement d’une décennie de travail.

Sur les murs de la galerie de la Grand-Rue sont exposées des toiles aux motifs a priori similaires. Et pourtant toutes sont différentes. Ce sont des milliers de visages qui sont représentés les uns à côté des autres à l’aide d’encre de chine, donnant au visiteur un sentiment de vertige face à une foule indistincte. Et puis l’œil s’exerce, et les détails apparaissent
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.