La 13e édition du Livre sur les quais dévoile ses contours – journaldemorges La 13e édition du Livre sur les quais dévoile ses contours

La 13e édition du Livre sur les quais dévoile ses contours

La 13e édition du Livre sur les quais dévoile ses contours

Morges, le 3 septembre 16. Livres sur les Quais. Casino, conférence avec Dany Laferrière et Alain Mabanckou. (24heures/Odile Meylan)

Près de 180 autrices et auteurs rencontreront leur public sous la présidence d’Alain Mabanckou.

Retrouvant ses tentes de dédicaces face au lac et un semblant retour à la normale après deux éditions hybrides, la 13e édition du Livre sur les quais concocte un programme riche avec près de 180 invités – dont une trentaine d’autrices et d’auteurs jeunesse. «Nous nous réjouissons de retrouver toute la vigueur de la littérature et de proposer plus de 150 événements en trois jours. Cette année, nous déployons deux espaces de dédicaces pour que les autrices et les auteurs puissent signer et rencontrer leur public tout au long de la manifestation. Ces moments d’échanges font partis de notre ADN», se réjouit la directrice Fanny Meyer.

Alain Mabanckou, l’Islande et la Baconnière

Durant trois jours, c’est le romancier, poète et essayiste franco-congolais Alain Mabanckou qui présidera la manifestation. Depuis plus de vingt ans, et dès son premier roman Bleu-Blanc-Rouge paru en 1998 (Grand Prix littéraire d’Afrique Noire), il n’a de cesse de bousculer la langue française, les idées sur l’Afrique et sur la «pensée noire». L’écrivain, né au Congo Brazzaville, à Pointe Noire, arrive en France en 1989. Il poursuit des études de droit et écrit la nuit afin de publier ses premiers textes poétiques. Il obtient la reconnaissance du public et des critiques dans les années 2000. Alain Mabanckou vit entre la France et les Etats-Unis, où il enseigne la littérature francophone à l’UCLA (Los Angeles), l’université avec l’un des plus importants départements de littérature francophone dans le monde. Il est aujourd’hui l’un des rares auteurs à connaître le succès littéraire jusqu’aux Etats-Unis et en Asie, comme en témoignent ses nombreux ouvrages traduits dans plus de quinze langues. Auteur d’une œuvre importante, il a reçu de nombreux prix littéraires en France et à l’étranger, dont le Renaudot en 2006 pour Mémoire de porc-épic. Premier écrivain à occuper la Chaire de création artistique au Collège de France, il est également le premier auteur d’expression française à être désigné comme membre du jury du Booker Prix, l’un des plus grands prix littéraires de langue anglaise. Il présentera à Morges son prochain roman tant attendu qui sera publié en août 2022 aux éditions du Seuil.

Cette année, la littérature islandaise sera mise en lumière. Contrée de fjords et de légendes, l’Islande, avec ses mystérieux paysages tantôt lumineux, tantôt sombres, est la terre idéale pour l’évasion et la créativité. Proportionnellement à sa population, c’est le pays où il y a le plus d’écrivains au monde. Si le polar islandais a acquis une notoriété internationale, l’effervescence des lettres islandaises dévoile de nombreux visages et de multiples territoires. La nature imposante, rude et âpre y pose son empreinte. Le public pourra découvrir cette littérature à succès grâce à la présence à Morges de Jón Kalman Stefánsson, Gyrðir Elíasson, Auður Ava Ólafsdóttir, Sigríður Hagalín Björnsdóttir ou encore Kristín Eiríksdóttir et Andri Snaer Magnason.

Les éditions de la Baconnière seront également à l’honneur. Fondée par Hermann Hauser en 1927 à Boudry, près de Neuchâtel, cette maison d’édition indépendante suisse a œuvré pendant la Seconde Guerre mondiale au nom de la liberté, publiant Aragon, Supervielle, Eluard et maints autres écrivain·e·s tenu·e·s au silence dans une France occupée. Rachetée en 2012 par Laurence Gudin, la Genevoise s’est donnée pour mission de relancer le catalogue de plus de 1000 titres de la prestigieuse maison d’édition. Aujourd’hui, la Baconnière publie une littérature européenne dans différents domaines de la pensée : romans, récits, journaux, biographies mêlées de fiction. La maison d’édition sera à l’honneur à Morges à travers plusieurs rencontres et tables rondes, en présence de Corinne Desarzens, Maxime Maillard, Daniel Sangsue, et Matteo Terzaghi.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.