Il y a un siècle, Alexis Forel s’éteignait – journaldemorges Il y a un siècle, Alexis Forel s’éteignait
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Il y a un siècle, Alexis Forel s’éteignait

Il y a un siècle, Alexis Forel s’éteignait

Un des rares portraits d’Alexis Forel pris en 1920 au musée de Morges. Photo: Musée Alexis Forel

Le graveur et collectionneur est décédé en décembre 1922. L’occasion de retracer son parcours et de saluer la mémoire d’un de ces grands hommes que notre région a vu naître.

Il fait partie de ces grands Morgiens dont le patronyme résonne encore. En particulier, car Alexis Forel, décédé d’une congestion cérébrale dans la nuit du 24 au 25 décembre 1922, a légué à la communauté un musée portant aujourd’hui son nom. Mais la vie de cet homme né au domaine de Terre-Neuve de Lully en 1852 ne se résume pas à ce cadeau. «Avant d’être un mécène, c’était un artiste», souligne Yvan Schwab, directeur du Musée Alexis Forel depuis l’an 2000.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.