Il a propulsé sa chorale vers l’épique – journaldemorges Il a propulsé sa chorale vers l’épique
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Il a propulsé sa chorale vers l’épique

Il a propulsé sa chorale vers l’épique

Baignant dans la musique depuis toujours, le claveciniste Alexandre Pican a fondé la chorale de ses rêves en 2017. Photo: Meylan/VQH

La chorale Tale of Fantasy se démarque depuis cinq ans par ses jeunes participants. Son fondateur morgien Alexandre Pican est persuadé que cette activité peut se renouveler.

Du haut de ses 28 ans, le Morgien Alexandre Pican aurait-il trouvé la formule magique pour dynamiser le chant choral dans nos régions? Ce n’est un secret pour personne, la question du renouvellement est une problématique cruciale dans le milieu. Tandis que les ensembles de villages ont plutôt tendance à vieillir et à se clairsemer, et que les efforts mis en place pour recruter du sang neuf ne sont pas toujours couronnés de succès, le musicien a réussi un petit exploit, celui d’être «très probablement» à la tête de la chorale la plus jeune de Suisse. Âge moyen des chanteurs? «25 à 30 ans», répond le mélomane en souriant. Fondée en 2017, Tale of Fantasy cartonne. L’ensemble choral a en outre été lauréat du Prix d’encouragement artistique de la Ville de Morges en 2019.

Au total, ce sont une soixantaine de choristes qui reprennent des pistes d’Epic Music. Ce genre tire ses racines de la musique de films, de séries TV mais également des jeux vidéos. Possédant de nombreux points communs avec la musique classique, il intègre l’évolution des technologies et dispose de ses propres codes. «La musique épique a été stigmatisée par le passé; on disait que c’était de la musique de geeks pour des geeks. Mais ce n’est plus le cas», assure Alexandre Pican. Après avoir répété quelques années dans un bâtiment non loin du Théâtre des Trois P’tits Tours, la troupe s’est déniché un local plus spacieux à Prilly, «mais reste morgienne de cœur», affirme le directeur.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.