En panne d’inspiration? – journaldemorges En panne d'inspiration?
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

En panne d’inspiration?

En panne d’inspiration?

Chaque semaine, un membre de la rédaction vous donne ses coups de cœur de l’été. Livre, musique, film ou série, il y aura assurément de quoi vous occuper.

Un film: Whiplash

Certains d’entre vous l’ont peut-être regardé fin mai sur France 4. Pour moi, c’était l’occasion de revoir cette petite pépite signée Damien Chazelle. Elle raconte le calvaire d’Andrew Neiman (interprété par Miles Teller), un jeune batteur de jazz qui intègre l’une des meilleures écoles de musique des États-Unis. Rêvant de gloire, il est repéré par Terence Fletcher, chef d’orchestre tyrannique dont le rôle est magistralement endossé par J. K. Simmons (Oscar du meilleur acteur dans un second rôle). Une association qui débouche sur 1 h 45 de grand cinéma, avec un final d’anthologie!

Un livre: Dune

Une troisième adaptation du roman de Frank Herbert est parue sur les écrans en 2021. Très réussie… mais c’est de la saga de livres de science-fiction dont je souhaite vous parler. Bien que n’étant pas un inconditionnel du genre, cette série d’ouvrages m’a emmené dans un voyage spatio-temporel vers un univers aussi complexe qu’incroyable. À ma connaissance, il n’existe rien de comparable, hormis Le Seigneur des Anneaux. Rivalités politiques et économiques, écologie, contrôle des religions… les divers tomes demandent certes une forte implication intellectuelle de la part du lecteur, mais si vous vous accrochez, vous serez vite emportés.

Une série: The Wire

C’est selon moi – et beaucoup d’observateurs – la meilleure série de tous les temps. D’un réalisme absolu, ce petit bijou raconte la guerre perdue contre la drogue à Baltimore. Il faut dire que son créateur et ancien journaliste David Simon sait de quoi il parle puisqu’il a précédemment écrit deux livres-documentaires sur le sujet, dont le sensationnel «Baltimore» pour lequel il a passé une année en immersion dans la brigade criminelle de la police locale. Ajoutez à ça des acteurs fantastiques, dont le regretté Michael Kenneth Williams dans le rôle d’Omar, et vous obtenez un chef-d’œuvre.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.