Au Forel, un point d’orgue dure quinze jours – journaldemorges Au Forel, un point d’orgue dure quinze jours

Au Forel, un point d’orgue dure quinze jours

Au Forel, un point d’orgue dure quinze jours

Yvan Schwab dans son «petit théâtre de la nostalgie». Photo: Dupasquier

Le musée Alexis Forel s’apprête à vivre deux semaines d’événements culturels, en complément de l’exposition «Nostalgies».

Inaugurée en octobre dernier, l’exposition «Nostalgies» prend des airs tentaculaires, tandis que s’apprête à débuter la «Quinzaine de la nostalgie». Dès le 1er février et durant deux semaines, des événements en tous genres (concerts de musique, lecture de textes, théâtre…) feront vibrer les murs du Musée Forel. «Lorsque vous avez une exposition qui s’étend sur cinq mois, il faut la faire vivre tout le long», explique Yvan Schwab.

Comme un festival, somme toute? Le conservateur de l’institution morgienne rétorque, amusé: «Ces dernières années, j’ai l’impression qu’on appelle n’importe quel événement un «festival». Le terme de Quinzaine me plaisait davantage.» Pour lui, c’est également l’occasion de présenter le livre «Nost_Algies», verni lui aussi en octobre. «Il a son autonomie; ce n’est pas simplement un catalogue d’exposition», souligne-t-il.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.