L’étoile du judo morgien a rejoint les cieux – journaldemorges L’étoile du judo morgien a rejoint les cieux
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

L’étoile du judo morgien a rejoint les cieux

L’étoile du judo morgien a rejoint les cieux

Henri Straehler en 2015. Photo: Moesching

Vendredi 14 octobre, ont été rendus les derniers devoirs à Henri Straehler, qui restera dans l’histoire locale comme ayant été le premier Morgien à avoir remporté un titre de champion suisse de judo. C’était en 1972.

Cette année-là, il avait auparavant remporté le titre de champion vaudois individuel et par équipe dans sa catégorie d’âge. Aux Championnats suisses, il avait fait forte impression en remportant ses cinq combats en moins d’une minute. Ce qui réjouissait fort son mentor, l’emblématique Claude Pellet qui confiait: «Henri a 12 ans, mais c’est un petit gabarit pour son âge. De ce fait, il est opposé, dans sa catégorie de poids, à des adversaires plus jeunes, d’où, un certain avantage. Sec, nerveux et rapide, Henri est également très “technique”. Il assimile rapidement.»

Président du club, Giuseppe Gagliardo confie: «Il avait un caractère bien trempé. C’était un Viking!» Et de rappeler qu’avec Claude Pellet, Henri Straehler a œuvré pour que les combattants puissent disposer d’un dojo dans l’Ensemble de Beausobre. Son engagement pour le club n’a jamais failli. Il en fut le président une quinzaine d’années durant, ce qui lui avait valu le titre de président d’honneur.

Henri Straehler a longtemps poursuivi sa carrière de judoka mais c’est aussi intéressé au jiu-jitsu et a joué au football avec les vétérans du Pied du Jura.
Sur le plan professionnel, Henri Straehler a exploité un garage à Lausanne. Ce qui lui permettait d’assouvir sa passion pour la moto.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.