Une parenthèse pour souffler un peu – journaldemorges Une parenthèse pour souffler un peu
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Une parenthèse pour souffler un peu

Une parenthèse pour souffler un peu

Cette semaine, notre rédacteur en chef Cédric Jotterand revient sur cette période des Fêtes qu’il convient d’apprécier, même si elle est pour beaucoup bouleversée ces jours avec l’arrivée d’un intrus.

Il y a pile un an, avec aplomb, je parlais ici de tourner la page, de la lumière au bout du tunnel
qui semblait tellement proche.

Douze mois plus tard, l’ironie nous ramène quasiment à la case départ, la deuxième dose du vaccin présentée comme une armure résistante à toute épreuve n’étant que celle qui précède la troisième.

Croire que l’on sait lire dans une boule de cristal a donc ses limites, l’incertitude ayant aujourd’hui paradoxalement plus de poids que l’espérance.

Laissons donc tomber les prédictions hasardeuses et prenons dès lors le temps de vivre au présent.

D’apprécier nos proches durant cette trêve des Fêtes où chacun a bien quelques jours de répit à consacrer à sa famille ou ses amis… même en cercle réduit.

Les discussions promettent bien entendu d’être nourries, des coupables seront désignés et les théories seront aussi nombreuses que fumeuses, mais cela ne fera rien avancer!

Croire que l’on sait lire dans une boule de cristal a donc ses limites, l’incertitude ayant aujourd’hui paradoxalement plus de poids que l’espérance.

Profitons donc des enfants, des anciens, de marquer une pause salutaire et d’avoir une pensée pour ceux qui ont perdu un être cher.

Durant cette année qui devait être celle du renouveau et qui n’a au contraire pas fait de cadeaux.

Le nôtre est de vous savoir à nos côtés pour effectuer ce bout de chemin, hier comme demain.

Un chaleureux merci en plus de nos voeux pour un millésime 2022 si possible merveilleux.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.