«Il pleuvra toujours sur Londres»

«Il pleuvra toujours sur Londres»

La Grand-Rue en 1905, au moment de son pavement. Photo: Collection Fondation Bolle

Voici le plein de nouvelles pas toujours vitales pour l’avenir de la planète, mais qu’on a à cœur de partager avec vous! Cette semaine, on se dit que le temps fait parfois bien les choses.

Voilà un certain temps que j’envisage de quitter les réseaux sociaux, simplement parce que j’en ai assez de cette négativité permanente, des insultes, des petites guéguerres inutiles, toujours entre le même cercle de personnes qui crient (ou écrivent) le plus fort. À Morges, les sujets de désaccord sont nombreux: trafic, densité, architecture, paysage, tout est propice à la critique.

Dernièrement, c’est bien évidemment la tour de l’Îlot Sud qui a fait parler d’elle. Elle a succédé à l’idée d’interdire les voitures sur les quais, qui elle-même avait succédé au Quartier des Halles qui succédait, des années avant, à la tour du Moulin, à l’autoroute... bref, vous avez saisi.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.