Il faut racheter le 24 heures

Il faut racheter le 24 heures

Raoul Cruchon chroniqueur Journal de Morges, août 2015, © Damian Malloth

C’est peu dire que l’environnement de la presse vit des heures compliquées et chaotiques, entre la digitalisation débridée, les gratuits… gratuits, la perte d’annonceurs, les sources d’informations de toutes sortes consommées par une nouvelle génération que j’observe rarement un journal à la main.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.