Le mot de la fin: Miroir

Le mot de la fin: Miroir

En tant que fan de l’Olympique de Marseille, je me suis délecté mardi en regardant le Paris Saint-Germain se faire éliminer de la Ligue des Champions et une nouvelle fois échouer à soulever ce trophée tant convoité depuis l’arrivée à la tête du club de richissimes investisseurs qataris. Je déclare mes intérêts – même si vous l’avez probablement déjà compris – le PSG n’est pas mon équipe de cœur. Cela ne m’empêche toutefois pas d’être lucide lorsque j’analyse les interviews d’après-match de plusieurs joueurs de la capitale française. Au lieu de s’interroger sur les raisons de cette défaite 4 à 1 et de faire preuve de remise en question, certains ont préféré s’en prendre à l’arbitre de la rencontre qui aurait dit à l’un de leurs partenaires «F**k off» ou «Va te faire f...» en français.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.